La Revue des deux mondes. Février 2007

revuefevrierLa Revue des deux mondes, fondée en 1829, régulièrement citée par Proust … existe toujours, animée par un comité de rédaction prestigieux.
Voit paraître son dernier numéro est toujours une promesse de richesse.

On apprécie tout particulièrement le Journal littéraire de son rédacteur en chef, Michel Crépu.
Les écrivains qui l’occupent sont classieux, parfois énigmatiques (ce mois-ci, il y est question de F. Sureau, J. Garcin, mais aussi d’un certain Jean de Pange) ; il attire l’attention sur des auteurs auxquels on ne pensait pas, des livres dont on ignorait l’existence. Ses textes sont savants, l’homme est cultivé.
On imagine la bibliothèque avec un grand B. L’ambiance cosy d’un bureau anglais.
Mais le Journal de Michel Crépu fait aussi office de carnet de voyage : son auteur ne résiste pas au plaisir de nous livrer les impressions qu’il ramène de ses pérégrinations. Ce mois-ci, nous voici embarqués au beau milieu d’une cérémonie liturgique orthodoxe à Riga, en Lettonie : « flammes jaunes, fleurs blanches, voix du pope (à peine 30 ans, l’air d’un adolescent à qui l’on viendrait d’annoncer qu’il est Charlemagne), tuba des profondeurs »…

Une grande partie de la Revue est consacrée aux Etudes et réflexions, notamment celle de Marin de Viry. Indépendamment des opinions qu’il exprime, on goûte ses textes fins, clairs, éclairés, ciselés, imagés, réjouissants.
Dans la livraison de février, ses réflexions ont pour point de départ le livre de Marc Lambron sur Ségolène Royal (Mignonne, allons voir …, chez Grasset).

A l’occasion d’un dossier « Comment va la France ? », la Revue publie la première partie des actes du colloque « les Etats de la France » qui s’est tenu à la Sorbonne à l’automne dernier. Autour de la table : Olivier Duhamel, Nicolas Baverez, Ezra Suleiman notamment. Les analyses mettent en perspective la politique française avec la situation dans différents pays étrangers. Eclairant, passionnant.
La suite des débats sera publiée dans les prochains numéros.

En fin de revue, dans le cahier Critiques, on retrouve notamment Catherine Soullard pour une rubrique cinéma ; au programme ce mois-ci La vie des autres et Le Dernier des fous.
Puis les Notes de lecture : on les termine cette fois avec une évocation, bien tentante, des Mille et une Nuits dans la Bibliothèque de la Pléiade …

Politique intérieure, internationale, diplomatie, économie, histoire, philosophie, littérature, poésie, cinéma, musique, histoire de l’art : la Revue des Deux Mondes fournit des matériaux solides pour garder l’esprit ouvert, prendre du recul, nourrir sa culture et sa réflexion, et éventuellement poursuivre le débat ailleurs… Promesse de richesse tenue.

Revue des Deux mondes
Mensuel
En kiosque et sur abonnement, 11 €
Pour lire l’historique de la revue, le sommaire complet, l’éditorial et des articles des derniers numéros :
le site de la Revue des Deux Mondes

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...