Drôle de Monde 2. Le Cirque du Grand Céleste

Drôle de Monde 2, Le Cirque du Grand CélesteVous entrerez d’abord sous un premier chapiteau, vaste juste ce qu’il faut, chaleureusement éclairé, on ne peut plus "rond". Dans cette douce température, vous pouvez prendre votre billet, un verre, pourquoi pas votre dîner ou tout simplement vous attabler pour attendre l’heure dite.

Puis l’on vous invitera à pénétrer dans un second chapiteau où l’on vous installera dans une ambiance tout aussi conviviale.
Le premier cercle se trouve dans les canapés, tout au bord de la piste ; les autres sur les gradins mais sans inquiétude, car des coussins de velours ne tardent pas à leur être envoyés.

C’est ainsi que la magie peut commencer (peut-être ne fait-elle que continuer).
Voici des artistes. Un chanteur au piano, à même la piste ; au fond, un orchestre.
La musique accompagnera toute la soirée, jouant au plus près des numéros, imprimant le rythme ou se faisant plus discrète. Part entière du spectacle, elle participe tant des moments endiablés que de l’épure des numéros.
Et c’est avec un extraordinaire talent que ceux-ci sont donnés.

Le jeu de Dom, la jeune acrobate-clown, pin-up blonde à la petite robe de plage, semble la simplicité-même. Il fonctionne en réalité à merveille, car il est d’une grande subtilité. La voici qui s’élève maladroitement le long du voile ; on la suit elle car elle fait rire à plaisir, jusqu’à ce que la performance vienne nous éblouir par surprise.
Jeunesse, haut comme trois pommes, est un diaboliste en habit de magicien, haut-de-forme compris. Il faut voir comme il fait valser ses diabolos, le virtuose. Traçant autour de lui des courbes magnifiques, ce sont des papillons blancs qui dansent dans la nuit.
Car avec Le Cirque du Grand Céleste, l’on est bien davantage dans l’évocation que dans la démonstration.
Regardez le jongleur, si calme, mais si déjanté, en complet décalage avec le jongleur classique. Il jongle avec une jambe en plus ; il jongle "sans tête" : avec son jeu tout en finesse, il est un poème à lui seul.
Et puis il y a Farid, l’acrobate avec un grand A, son large torse et son pantalon blanc. Bras et jambes sculpturaux, il bondit et tournoie sur la piste, avant de venir reprendre force contre le piano, sans se départir de son énigmatique sourire…

Dans ce spectacle, l’économie de moyens est sobriété voulue, la retenue laisse la place à la poésie, le sérieux et l’humour imposent une présence très forte, l’absence de forfanterie créé la communion avec le spectateur.
Il est fort à parier que la magie du Drôle de monde imaginé par le Cirque du Grand Céleste se prolongera tard dans votre nuit.

Drôle de monde 2. Le Cirque du Grand Céleste.
Prolongé jusqu’au 24 février 2008
Jeudi, vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 16h
Durée 1 h 30
Accueil dès 19 h
Cirque du Grand Céleste, 22 rue Paul Meurice – PARIS 20ème
Tél : 01 53 19 99 13
Places de 14 € à 27 €
M° Porte des Lilas

Avec Ben Boyce, Farid Ben Yachrak, Jonatan Thomas, Richard Portier, Luc Guérin, Melina Stylianos, Dominique d’Angelo, Laurent Bachelier, Olivier Burlaud
Mise en scène : : Ben Boyce, Philippe Carles en collaboration avec les artistes
Musique : Ben Boyce

Facebooktwitter

3 réflexions au sujet de « Drôle de Monde 2. Le Cirque du Grand Céleste »

  1. désolée de vous ecrire pour ça, au lieu de mon admiration, mais, je viens de cliquer sur "cirque du grand celeste" sur cette page , et j’ai eu une page de site porno directement…

    je vais recommencer pour voir si c’est systhematique, mais vous devriez verifier d’où ça vient, et agir vite…il peut y avoir des enfants qui fassent le même geste que moi…

    cordialement,
    sophie

  2. ben, oui, ça le refait….
    le lien incriminé est celui qui se trouve dans l’encadré milieu de page….
    j’espere que vous aurez rapidement cette alerte….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...