Festival International des jardins 2008

Festival international des jardins de ChaumontChaumont sur Loire, c’est d’abord un château, posé au dessus du fleuve, qui fut occupé par Catherine de Médicis puis Diane de Poitiers. On peut visiter, entre autres, les chambres de l’une et de l’autre. Mais le parc n’a été créé qu’au XIXe siècle.
Depuis 1992, une trentaine de parcelles limitées par des charmilles sont offertes à l’aménagement de jardiniers inventifs, avec un thème différent chaque année.

Lorsqu’on se déplace d’œuvre en œuvre, avec le même soleil particulièrement généreux ce jour-là, on est absolument frappé par la variété d’ambiances complètement différentes que l’agencement de matériaux et végétaux peut provoquer. Visiter ce festival, c’est faire provision d’idées d’aménagement de son jardin pour des années.

Des idées de matériaux : des cadres de branches de bouleau qui relevés comme des stores peuvent abriter de corbeilles de fleurs ; des « murs » de pierres volcaniques (elles sont enfilées sur des pieux), restent transparents et permettent l’accrochage de plantes de rocailles ; des assemblages de dalles de schistes, tantôt droites, tantôt couchées, de face ou de profil, sèches ou mouillées, composent des tableaux tout en nuances.

Des idées végétales : associations de choux bleus et fleurs aériennes ; un parterre de plantes rampantes qui dessinent un motif ondulant aux couleurs apaisantes ; et même un damier de persil (double) et de serpolet !
Les jardiniers peuvent aussi faire preuve d’humour : le jardin poubelle (accumulation de cagettes, pots et vieux bidons que les plantes semblent avoir squatté) ; le « repos éternel » (des chaises longues en osier posées sur des rectangles de pelouse ou gravier rappelant fort des tombes) ; « le Parfait » aux murs d’argile qui laissent dépasser des bocaux de conserve remplis des produits du jardinage.

Mais certains jardins constituent dès l’entrée des chocs esthétiques : « Réflexions » est un bassin de plantes aquatiques surmonté d’ailettes d’aluminium et plastique devenues de petits miroirs scintillants au dessus de l’eau ; le jardin « Ville de Lyon » est une grande demi-sphère de métal remplie de plantes, prise dans un hamac de géant au dessus d’un parterre de miroirs brisés ; la très grande rigueur de « Sharing » quant au dessin, à la couleur : sur des carrés égaux se dressent 1, puis 4, puis 16 puis 64 trembles.

Mais les discours, les photos sont de piètres moyens pour rendre compte de la magie de ces lieux. Si les prochaines années verront d’autres créations, le visiteur peut retrouver les installations permanentes, comme ce vallon des brumes, à traverser lentement au sein d’une végétation luxuriante.

Festival International des jardins 2008, « Les jardins en partage »
Domaine de Chaumont sur Loire
Jusqu’au 19 octobre, tous les jours de 9h 30 à la tombée de la nuit
Tarif individuel festival : 9 € (expositions incluses)
Tarif réduit : 6,50 € (enfants de 12 a 18 ans, étudiants…)
Enfants de 6 a 12 ans : 3,50 € (gratuit pour les moins de 6 ans)
Billet couplé : visite du Festival et du château a 15 €

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...