Jean-Louis Trintignant, extraits choisis. Théâtre du Rond-Point

Jean-Louis Trintignant, extraits choisis au Théâtre du Rond-PointIl pourrait s’asseoir n’importe où, le calendrier des Postes posé devant lui sur une table et égrener les nom des saints ; on l’écouterait les yeux plein de larmes, aimant chaque prénom et amoureux de sa voix à la fois.
Jean-Louis Trintignant a cette grâce et l’on n’y trouve pas d’explication.

Après avoir lu des extraits du Journal de Jules Renard avec Clémentine Célarié et Manuel Durand en décembre 2005 au théâtre du Petit Hébertot, ce qui était une merveille, Jean-Louis Trintignant reprend ce spectacle au Théatre du Rond-Point jusqu’au 19 avril.

Cette fois, aux textes de Jules Renard se mêlent ceux de Jean-Michel Ribes et la lecture est à quatre voix : Joëlle Belmonte, Manuel Durand et Jean-Louis Bérard l’accompagnent.
Aphorismes, réflexions et historiettes évoquent avec esprit, lucidité et un humour souvent caustique les femmes, l’amour, le couple, l’adultère, la vie, la mort, le bonheur, le théâtre, Dieu, la nature et la poésie. Au plaisir de réécouter ces textes s’ajoute celui des quatre comédiens, tous très bons, convaincus et complices. Le résultat est délicieux.
Mais demeure difficile à exprimer l’émotion qui nous saisit à écouter la voix de cet homme, Jean-Louis Trintignant, si calme, grave et profonde, si habitée et si vivante, à voir cet homme qui fut si jeune et si beau dans des films inoubliables, porter aujourd’hui les années avec tant de splendeur et peut-être plus de simplicité et d’humilité que jamais. Et cela est autre chose qu’un délice ; c’est un bouleversement.

Jean-Louis Trintignant, Extraits choisis
Journal 1887-1910 de Jules Renard, Sursauts, brindilles et pétard et autres textes de Jean-Michel Ribes
Lus par Jean-Louis Trintignant, Jean-Louis Bérard, Manuel Durand, Joëlle Belmonte
Théâtre du Rond-Point
2bis, av. Franklin D. Roosvelt – Paris 8ème
Du mardi au samedi à 18 h 30
Durée 1 h 1/4
Places de 10 € à 33 €

Photo : © Brigitte Enguerand

Facebooktwitter

2 réflexions au sujet de « Jean-Louis Trintignant, extraits choisis. Théâtre du Rond-Point »

  1. J’avoue qu’en admirant Jean-Louis Trintignant l’autre soir, je pensais à "Eté violent" de Zurlini, que j’ai découvert il y a un an ou un deux. Mais "Un homme et une femme" est un beau film aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...