Abraham. Michel Jonasz

Abraham, Michel Jonasz, Petit MontparnasseIl se tient debout, seul sur les planches du Petit Montparnasse, tout près des spectateurs, petit et droit, un peu trapu, jambes et bras légèrement écartés dans son costume noir.
Il commence à parler et déjà il y a comme une évidence. Pas seulement celle de voir un immense auteur-compositeur-interprète sur scène : ici, c’est l’homme que l’on découvre d’abord, un homme à la voix merveilleuse, tranquille, à peine appuyée.
On sent tout de suite la sincérité, la conviction de Michel Jonasz, qui a lui-même écrit et mis en scène la pièce.
Cela faisait trente ans qu’il n’avait pas fait de théâtre et s’il y revient c’est pour rendre hommage à la mémoire de ses grands-parents.

Il interprète Abraham, son grand-père maternel, né à la fin du XIXème siècle en Pologne, "le pays le plus triste du monde", réfugié en Hongrie à l’âge de vingt ans, où il épouse la belle Rosele, lui fait plein d’enfants, vit dans le respect de la religion et le bonheur familial, entre l’épicerie et la synagogue où il est Cantor. Jusqu’à ce qu’à la fin des années trente il soit obligé d’envoyer quatre de ses enfants en France pour les protéger, avant que lui-même, en 1944, sous les hurlements des chiens, se voit intimé l’ordre d’aller prendre une douche.
Avant de disparaître, Abraham se souvient de cette vie-là, ces années heureuses, où il chantait, dégustait les gefilte fish de sa femme, philosophait avec son meilleur ami Yankle, qui était aussi le meilleur tailleur du monde.
C’est à ce grand-père, père de sa mère Charlotte, l’une des deux seuls de la fratrie ayant échappé à la déportation, que Michel Jonasz prête sa voix aujourd’hui.

Il incarne Abraham de sa voix ouatée et puissante, accompagné de musique tzigane enregistrée pour l’occasion à Budapest, rendant ainsi hommage à ses sources d’inspiration (le spectacle, édité en CD, est le deuxième volet de la trilogie consacrée à ses influences musicales, après l’album Chanson française et avant celui qu’il dédiera au jazz). Lorsqu’il se met à chanter, souvent en yddish, son timbre reconnaissable entre tous, comme surgi des profondeurs, porte à merveille la dimension historique de la pièce. Mais Jonasz fait aussi la part belle à l’humour, dans le texte comme dans l’interprétation, en particulier dans les dialogues sur la religion entre Abraham et son ami Yankle, pétri d’interrogations sur Dieu et ses commandements.
Entre moments savoureux et moments d’émotion, l’adhésion du public est à l’image de l’affection de Michel Jonasz pour son personnage : sans réserve, du début à la fin.
Un très beau et fort spectacle.

Abraham
Ecrit, mis en scène et interprété par Michel Jonasz
Le Petit Montparnasse
31, rue de la Gaîté – Paris XIVe – Tel 01 43 22 77 74
M° Montparnasse-Bienvenüe, Edgard-Quinet
Bus 89, 91, 92, 94, 95, 96
Du mardi au samedi à 21 h, le dimanche à 17 h 30
Places : 39,80 € et 43,10 €

Facebooktwitter

9 réflexions au sujet de « Abraham. Michel Jonasz »

  1. d’une très grande émotion et réalisé avec tant de coeur et de sincérité que j’en ai pleuré.
    je suis entrée au dernier moment voyant le nom de Michel jonasz . Le noir et le bruit des camps du début m’a fait très peur : peur de ne pas "supporter"je serais sortie : et au fur et à mesure je suis entrée dans ce monde de juifs émigrés de ce Yankle et de cet Abraham si drôles et si "juifs" : en tournant le corps, s’asseyant autrement, la tête et le nez qui regarde l’autre, on sait qui est qui avec le même homme qu’est Michel Jonasz. Extraordinaire performance et le côté yidish m’a énormément plu: je me suis intéressée à la musique yiddish et j’en ai acheté pour en déchiffrer au piano : j’en joue; c’était écrit je devais entrer par hasard je n’ai pas regretté je suis goï et j’ai eu de très bonnes amies juives. Ma mère aussi avait de très bonnes amies juives au lycée Molière vers 1927.
    et je connais l’humour juif. Ca m’a touchée complètement je suis de 1947.Merci beaucoup Michel Jonasz : il faut vous voir sans préjugés ce que j’ai fait. Marie Laure

  2. d’une très grande émotion et réalisé avec tant de coeur et de sincérité que j’en ai pleuré.
    je suis entrée au dernier moment voyant le nom de Michel jonasz . Le noir et le bruit des camps du début m’a fait très peur : peur de ne pas "supporter"je serais sortie : et au fur et à mesure je suis entrée dans ce monde de juifs émigrés de ce Yankle et de cet Abraham si drôles et si "juifs" : en tournant le corps, s’asseyant autrement, la tête et le nez qui regarde l’autre, on sait qui est qui avec le même homme qu’est Michel Jonasz. Extraordinaire performance et le côté yidish m’a énormément plu: je me suis intéressée à la musique yiddish et j’en ai acheté pour en déchiffrer au piano : j’en joue; c’était écrit je devais entrer par hasard je n’ai pas regretté je suis goï et j’ai eu de très bonnes amies juives. Ma mère aussi avait de très bonnes amies juives au lycée Molière vers 1927.
    et je connais l’humour juif. Ca m’a touchée complètement je suis de 1947.Merci beaucoup Michel Jonasz : il faut vous voir sans préjugés ce que j’ai fait. Marie Laure

  3. Quel bel hommage à cette tendre famille et à toutes les autres. Ces personnages, émouvants et drôles, ces personnes, les nôtres, revivent un moment et nous emmène dans ce monde englouti. Tendres, sincères,ils nous donnent une belle leçon d’amour dans les moments les plus dramatiques. J’étais bouleversé et admiratif pour ce texte, sa mise en mise et son interprêtation. Quel beau texte, quelles belles chansons.
    Merci pour ce moment rare.

  4. je connaissais et appréciais déjà Michel Jonasz en tant que chanteur, mais ne soupçonnais pas de tels talents d’auteur et de comédien.
    Je suis allé voir Abraham il y a deux jours et ne m’en suis toujours par remis. Michel Jonasz a réussi là un véritable chef-d’œuvre. La pièce m’a fait tout à la fois rire aux larmes, et sangloter. Le propos est subtil et percutant, rempli de cet humour juif plein d’ironie et de résignation ; plein d’amour et de tendresse également. Quant à Michel Jonasz, l’interprête, il est tout simplement remarquable de justesse et de délicatesse. Ses compositions musicales et les moments chantés sont superbes, et les moments de silence touchent les cœurs.
    J’ai 35 ans et une partie de ma famille a également été victime de la Shoah. J’ai eu le sentiment que cette pièce redonnait une parole et une histoire à tous ces êtres massacrés en silence. La pièce m’a profondément touché, de même d’ailleurs je pense que la quasi-totalité de la salle.
    Bravo pour ce magnifique moment de théâtre.
    Michel Jonaz est un très grand Monsieur.

  5. Bravo à Michel Jonasz qui incarne avec talent et émotion son grand père maternel Abraham qu’il n’a pas connu. Les conversations du grand père avec son meilleur ami Yankel étaient très savoureuses, même si, comme on l’imagine, leur langage commun était le yiddish. Michel Jonasz les a traduites à sa manière avec les intonations appropriées. Moi aussi, j’ai un "banc" dans ma mémoire, celui où ma mère et ses amies se réunissaient les soirs d’été pour bavarder de tout et de rien en yiddish et j’entends encore leurs rires. Je me suis sentie très proche de Michel Jonasz et j’ai partagé son émotion.

  6. Magnifique spectacle !! bravo a michel jonasz de nous avoir fait partagé ces moments de tristesse et de plaisir dès qu’il se met a chanter! pour témoin la fin du spectacle ou il y a un grand silence puis la vie reprend et on a envie de l’applaudir encore et encore….

  7. Magnifique spectacle !! bravo a michel jonasz de nous avoir fait partagé ces moments de tristesse et de plaisir dès qu’il se met a chanter! pour témoin la fin du spectacle ou il y a un grand silence puis la vie reprend et on a envie de l’applaudir encore et encore….

  8. Après avoir entendu ce soir Michel jonasz sur RTL , j’ai découvert émue son histoire, celle de sa famille qui comme des millions de juifs dans le monde est la mienne. Je voudrais réserver 2 places. Donc avec impatience de voir cette piece je m’en vais réserver.

  9. Après avoir entendu ce soir Michel jonasz sur RTL , j’ai découvert émue son histoire, celle de sa famille qui comme des millions de juifs dans le monde est la mienne. Je voudrais réserver 2 places. Donc avec impatience de voir cette piece je m’en vais réserver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...