Rêves de Japon : Van Gogh et Hiroshige à la Pinacothèque

Vincent van Gogh, Rêves de JaponLa Pinacothèque de Paris propose jusqu’au 17 mars 2013 deux expositions en parallèle : l’une consacrée à Vincent van Gogh (1853-1890) et l’autre à Hiroshige (1786 -1864). La première présente une trentaine de tableaux du peintre hollandais en s’attachant à montrer l’influence du japonisme dans son oeuvre. La seconde – inédite à Paris, où aucune exposition dédiée à ce maître de l’estampe japonaise n’avait jamais été organisée – expose quelques deux cents œuvres prêtées par le musée de Leyde aux Pays-Bas.

Deux expositions complémentaires en quelque sorte, que l’on peut visiter successivement avec beaucoup de plaisir, mais aussi séparément tant les œuvres exposées sont de premier plan.

Van Gogh a découvert l’art de l‘ukioy-e, littéralement "image du monde flottant" dans les galeries parisiennes au cours des années 1870, essentiellement chez Sigfried Bing du côté de la rue de Provence. L’influence que cet art a eu sur son œuvre – cela est manifeste à la découverte de l’exposition – tient à l’éclaircissement de sa palette et au travail de composition de ses tableaux. Sur ce dernier point, les quelques dessins et gravures présentés sont éloquents, notamment sur le travail sur la profondeur et les perspectives, des caractéristiques forts de la peinture de paysage japonaise.
Le ravissement est à chaque tableau renouvelé : issues de la remarquable collection du musée néerlandais Kröller-Müller à Otterlo, ces oeuvres sont pour la majorité du public une découverte. Couleurs splendides – jaunes et bleus bien sûr, mais aussi de ces verts ! -, ici un champ cultivé, là un carré d’herbes fleuri, plus loin tout un paysage savamment structuré autour d’un chemin et de cyprès… quel calme ! Même ses noueux oliviers ne révèlent pas la tourmente qui hantait van Gogh : tout n’est que lumière, quiétude et harmonie.

Hiroshige à la Pinacotheque de ParisUne sérénité que l’on retrouve en poursuivant avec l’exposition consacrée à Hiroshige, intitulée L’art du voyage. Après la scénographie chatoyante du premier parcours, ici l’ambiance est plus sobre – les estampes souffriraient irrémédiablement d’un excès de lumière – mais l’ensemble présenté est d’une très grande richesse.
Après des vues urbaines d’Edo – l’ancien Tokyo – l’on découvre les étapes du voyage d’Edo à Tokyo par deux routes mythiques (Tokaido par le sud et Kisokaido par le nord). Autant de "prétextes" pour peindre les différentes saisons (ah, cette façon qu’avaient les Japonais de représenter les scènes de neige, quelle poésie !), les rivières, la mer, les montagnes, les arbres… cette immense diversité de paysages qu’offre le Japon. Les détails des personnages sont parfois amusants (tels ces comédiens qui portent de drôles de masques sur leur dos), et la construction des paysages peut être d’une grande audace. Une fois de plus, l’on est frappé par la modernité de l’art ukioy-e, et l’on ne peut s’empêcher de penser que c’est sans doute aussi cette modernité-là qui a tant séduit les peintres impressionnistes lorsqu’ils l’ont découvert, un art si simple (par son économie de moyens) et si riche à la fois.

Van Gogh, Rêves de Japon
Pinacothèque "2" – 8, rue Vignon 75009 Paris
Hiroshige, L’art du voyage
Pinacothèque "1" – 28, place de la Madeleine 75008 Paris
Pinacothèque de Paris
TLJ de 10h30 à 18 h, les mer. et ven. jsq 21 h
Le 25 déc. et le 1er jan., de 14h à 18h30
Billet pour les deux expositions : 17 € (TR 14 €)
Billet pour l’une des expositions ou les collections : 10 € (TR 8 €)
Billet pour les deux expositions + les collections : 22 € (TR 18 €)
Jusqu’au 17 mars 2013

Images :
Vincent van Gogh, Route de campagne en Provence, la nuit / 12-15 mai 1890 (huile sur toile) © Collection Kröller-Müller Museum, Otterlo, The Netherlands
Utagawa Hiroshige, Porte d’entrée du sanctuaire de Sanno à Nagatababa ©Museum Volkenkunde, Leiden / Musée national d’Ethnologie, Leyde

Facebooktwittergoogle_plus

Une réflexion au sujet de « Rêves de Japon : Van Gogh et Hiroshige à la Pinacothèque »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...