Calamity Jane. Lettres à sa fille

La terrible Calamity Jane qui chevauchait à travers le Grand Ouest, se mêlait aux batailles, jouait et buvait parmi les hommes, était aussi une tendre maman.

L’exposition organisée au Musée des Lettres et des Manuscrits (1) trace un portrait tout en contrastes de cette femme de légendes autour de l’album manuscrit des lettres que Calamity Jane a écrites à sa fille, laquelle n’en a eu connaissance qu’après la mort de sa mère.

La lecture de ces fameuses lettres, dans une nouvelle édition corrigée et enrichie, a quelque chose de surprenant et de très attachant.

On y découvre une Calamity Jane en proie à la solitude et à des souffrances morales plus pesantes encore que les rudes conditions d’existence qui sont les siennes dans l’Ouest.
On y voit une maman cow-girl se soucier du bonheur de sa fille, mettre les points sur les i pour qu’elle soit fière de ses origines, que la mémoire de ses parents ne soit pas salie.
Sa plume franche et sans détour amuse ou effraie lorsqu’elle relate son quotidien, mais prend aux tripes dans ses moments de tendresse et de découragements.

J’espère qu’un jour tu pourras venir dans ce pays, tu sauras alors comment j’ai dû exister. Encore deux ans et j’irai te voir, Chérie je sais qu’alors je me sentirai mieux à ton sujet. (…) T’abandonner m’a presque tuée, Janey.

Je me demande souvent dans quelles mains ces pages finiront par tomber. Je veux croire que tu seras cette personne un jour après que je serai partie. Je l’espère car c’est toi que j’aime Janey. Il ne me reste plus personne sur terre à part toi. Je m’endors chaque nuit avec ta photo serrée contre mes lèvres. Oh si seulement je pouvais t’avoir la nuit tombée pour une heure aux côtés des feux de camp pour briser cette solitude.

Ma vie avec ton père, je saurai toujours que ce furent les jours les plus heureux de ma vie, Janey. Dans mon errance sans but, je l’ai rencontré. Il a reçu son surnom de Wild Bill à Rock Creek, Kansas, parce qu’il avait tué en légitime défense une bande de meurtriers, ce qui l’a rendu fameux comme grand tireur des deux mains. Les hors-la-loi le traquaient à plusieurs, ils étaient toujours une demi-douzaine ou plus à l’avoir dans leur ligne de mire. Souviens-toi, Janey, son nom ne mourra jamais tant que le soleil brillera.

A la fin du recueil, sont ajoutées des lettres que Calamity Jane a écrites à Jim O’Neil, le père adoptif de sa fille.
La fibre maternelle se fait rage lorsqu’elle apprend le malheureux mariage de sa fille. On y retrouve tout le mordant et l’ironie Calamity Jane qui sont aussi pour beaucoup dans le plaisir de lecture de ces Lettres.

Je suis triste d’apprendre que le mariage de Janey est un échec. Ne vous-ai je pas dit qu’il n’était pas bien. Les journalistes sont tous des menteurs. Ils ne se soucient que de leur publicité et de convaincre les gens de leur intelligence alors qu’ils n’ont certes pas inventé le fil à couper le beurre. (…). Je remercie Dieu pour vous avoir vous et le révérend Sipes ».

Lettres à sa fille. Calamity Jane
Payot & Rivages
Collection Rivages Poche, Bibliothèque étrangère (janv. 2007)
Traduit de l’anglais par Marie Sully et Gregory Monro
113 p., 5,95 €

(1) Jusqu’au 13 mai prochain, voir le billet du 16 avril 2007

Facebooktwittergoogle_plus

29 réflexions au sujet de « Calamity Jane. Lettres à sa fille »

  1. pour mon college je doit trouvez comment est mort calamity jane j’espaire que vous pouriez repondre a ma quetion.
    Merci d’avance
    kassandra bourdon du college la pleiade de sevran

  2. Bonjour,
    Pour le college aussi je dois chercher Cette question : D’ou Calamity Jane tient elle sont surnom ?
    Merci
    Pauline

  3. Chère Kassandra,

    Calamity Jane n’est pas morte héroïquement, loin de là !
    Elle a terminé sa vie alcoolique et sans un sou, vivant de la charité d’autrui et de la publicité faite avec ses photos et son autobiographie qu’elle vendait aux touristes. Elle s’est éteinte le 1er Aôut 1903, seule, dans une chambre d’hôtel, tout proche de la ville de Deadwood (Sud Dakota).

  4. Chère Pauline,

    Cette question m’est très souvent posée, et malheureusement même les historiens ne peuvent affirmer de manière certaine comment Martha Canary (son vrai nom) fut baptisée Calamity Jane. Ce que je peux te dire c’est que la version qu’elle raconte dans son autobiographie, où elle affirme avoir gagnée son surnom lorsqu’elle sauva héroïquement la vie du capitaine Egan des griffes des indiens, et que recouvrant de ses blessures le capitaine l’aurait surnommé Calamity Jane, n’est pas vraie !
    Il y a toutefois une version qui se tient et que je peux te confier, c’est presque une exclu d’ailleurs :
    Calamity Jane fut mentionnée pour la première fois dans un article du Chicago Tribune de Juin 1875, dans lequel un journaliste explique que ce serait une calamité que « Jane » Canary se fasse capturée et tuée par les indiens. Après quoi les soldats l’auraient surnommés Calamity Jane.

    Et voili !

    A bientôt

    Gregory

  5. moi aussi je voudrais savoir en quelle année Calamity Jane a adopter sa fille c’est pour le lycée. merci beaucoup d’avance bisous.
    Coralie.

  6. Euh… Excusez-nous, mais il nous semble que vous faites pleins de fautes d’orthographe, chères internautes !!! (et c’est là que j’en fais tout plein aussi =)!! )
    Donc, franchement!!!
    En plus, je ne crois pas que Calamity ait adopté sa fille, bien au contraire!!! Nan mais oh!!! Faut un peu se concentrer, les filles !!!
    C’est pas très sérieux!!!
    tchüss
    =p

  7. cc j’ai une rédac’ a faire sur calamity jane pour lundi et je n’ai pas d’idée il faut que j’invente une lettre que calamity jane écri a sa fille merci de maider le plus vite possible on est samedi et il me le faut pour lundi

  8. Chère cool-girl,
    il est donc temps de t’imaginer en jeune femme du grand Ouest américain, un soir au coin du feu de camp avec une couverture de laine sur tes épaules, ton cheval à côté et les étoiles au dessus de ta tête. Imagine quelle pourrait être ta vie et raconte-la à la fille que tu n’as pas encore mais que tu t’inventes… Essaie tranquillement, tu verras, ça viendra tout seul ! Bon courage Liline.
    Mag

  9. Les lettres à sa fille de Calamity Jane m’ont beaucoup touché, mais est-on sûr que l’éditeur n’a pas retouché le style ou l’orthographe ?
    Peut on avoir quelque assurance à ce propos ? par exemple, où sont conservés les lettres originales ?

    merci

  10. Calamity Jane ne semble pas être née dans un milieu extrêmement favorisé…
    Elle a vécu dans la deuxième moitié du XIXème siècle.

  11. Et en ce qui concerne la question de Limprevu, voici la réponse de Gregory Monro : "Non pas de modifs de style ni de liberté de texte, c’est juste une traduction assez fidèle, mais bien sûr que le texte original a apporté une autre dimension".

  12. Bonjour,

    Pour ceux qui aime Calamity Jane, je vous conseille mon ouvrage, première biographie illustrée en français sur la légende : " Calamity Jane – Mémoires de l’Ouest " aux éditions Hoëbeke. L’exposition du même nom que j’ai conçu pour l’Adresse Musée de la Poste se tient à Paris jusqu’au 12 Mars 2011.

    Bien à tous

    Gregory Monro.

  13. je voudrais savoir si il y a d’autre lettre de calamity jane a sa fille car j’ai un contrôle demain! répondez moi vite svp
    ma-cherie

  14. Salut !
    Pour le collège, j’ai une rédaction à faire. Il faut inventer ce que la fille de Calamity Jane aurais pus répondre à sa mère.
    C’est à rendre pour Mercredi et je n’ai encore rien écrit. En plus, je n’ai pas d’imagination.
    Si vous pouvez m’aider, MERCI Beaucoup.

    PS : Désolé pour les fautes !

  15. Chère Julie,
    imagine que tu es une jeune fille élevée dans une famille soucieuse des convenances et pourvue d’une bonne éducation (peut-être que cela, tu n’as pas besoin de l’imaginer…) et qu’un jour tu apprends que ta vraie mère était une aventurière des grands chemins capable de tenir tête à tout le monde sans peur de choquer…
    Ferme l’ordinateur et le téléphone et essaie d’imaginer cela… L’inspiration viendra !
    Quant à l’orthographe, il va falloir penser à s’y mettre effectivement.
    Courage,
    Mag

  16. Coucou tout le monde je suis Elena et je bloques sur les personnage est ce que vous pouvez me faire une liste et m’expliquer que ce qu’il font?
    Merci d’avance

  17. Bonjour

     dans mon college il me demande 'les personnages principaux( trait de caractere, relation aux autres personnage, role dans l'oeuvre) et rapide presentation de l'action sans devoiler la fin' merci de répondre 
  18. Bonjour j’ai un dm pour lundi et je voulait savoir ou et quand le texte a-t-il été écrit ?et quelles sont les différents sujets abordés au cours de ce texte ?merci beaucoup mais c’est vraiment hurgent .vite

  19. Coucou Louloute,
    la seule urgence est de lire le livre car toutes les réponses à tes questions s’y trouvent.
    En plus tu verras : il est super facile à lire car l’écriture est toute simple et la vie de Calamity Jane est passionnante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...