L'Hôtel du Libre-Echange. Théâtre de la Colline

L'hôtel du Libre-Echange au théâtre de La CollineFeydeau à La Colline avec Clovis Cornillac en M. Plinglet, l’affiche n’est pas banale.
Elle attire les foules et mieux vaut réserver sans tarder car il est de plus en plus difficile d’obtenir des places.
Et même le précieux sésame en poche, il est conseillé d’arriver de bonne heure, sous peine de voir son emplacement central relégué sur les côtés au motif d’un recentrage précoce de la salle… Ce qui serait dommage car le décor ne permet pas une vision idéale de la scène depuis les extérieurs.

L’Hôtel du Libre-Echange est cet hôtel minable où se retrouvent, par une nuit un peu folle, ensemble ou séparément, comme le dit le prospectus, deux couples qui se fuient, un ami de province encombrant accompagné de ses quatre filles, un neveu épris de philosophie dévergondé par la bonne… toutes gens qui ne devraient pas s’y croiser, y compris quelques fantômes…
Et c’est sans compter une descente de la police, mais aussi la présence du tenancier de l’établissement, assisté d’un prude garçon … Ah vraiment "quelle nuit ! »…
Le tout réglé au cordeau par Feydeau, efficacement mis en scène par Alain Françon, et dans l’ensemble très bien joué.

Il y a dans l’énergique imbroglio de ce vaudeville un risque de dérapage, celui d’une mise en scène qui se laisserait simplement porter par le texte, celui de comédiens qui se contenteraient de s’en repaître.
Or Alain Françon évite en permanence ce risque-là, laissant au spectateur tout le plaisir du mouvement de la mécanique de Feydeau, sans le fatiguer d’hystérie ni de déjà-trop-vu.
Clovis Cornillac, qui semble un peu jeune et pâle au début, s’installe progressivement dans le rôle et fait en définitive un M. Pinglet très convaincant.
Sa Mme Pinglet est joué par Anne Benoit, qui offre un moment absolument désopilant dans la dernière scène.
Mais le coup de coeur de la soirée est certainement pour Jean-Yves Chatelais, un M. Bastien plus que parfait, à la fois dégoûté et profiteur des pratiques auxquelles ces couples de bourgeois infidèles et hypocrites se livrent sous son toit.

L’Hôtel du Libre-Echange. Georges Feydeau
Mise en scène Alain Françon
Avec Anne Benoit, Eric Berger, Pierre Berriau, Jean-Yves Chatelais, Clovis Cornillac, Irina Dalle, Pierre-Félix Gravière, Gilles Privat, Maud Le Grevellec…
Théâtre National de la Colline, 1 rue Malte-Brun – Paris 20ème
Jusqu’au 24 février 2008
Mer. au sam. à 20 h 30, dim. à 15 h 30, mar. à 19 h 30
Durée 2 h
De 19 € à 27 €

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...