Paris. Cédric Klapisch

Cédric Klapisch, ParisTout ça pour ça ! Tant de promo, tant d’attente devant les cinémas, tant de salles combles… et finalement ça : un film à vrai dire indigent.

Pourquoi écrire un scénario alors que l’on peut se contenter de l’ébaucher et d’enchaîner des bouts de scènes ; pourquoi créer des personnages alors qu’il suffit de les esquisser et de recruter de bons comédiens ; pourquoi chercher un point de vue alors qu’il n’y a qu’à filmer ce que l’on a sous les yeux ?

A partir de là, pour combler ce néant, Cédric Klapisch se croit autorisé à tout : enlaidir Juliette Binoche (sans doute pour qu’elle fasse plus "assistante sociale") ; multiplier les cartes postales (la collection semble complète) ; répéter la même scène (celle de Karine Viard en boulangère peut être amusante la première fois, mais ensuite on a compris) ; en étirer une autre à l’envie (la soirée dansante paraît interminable).

Le cinéaste ne recule ni devant le grotesque (les bourgeoises qui s’encanaillent à Rungis) ; ni le bébête (ce pauvre Camerounais dont Klapisch ne sait absolument pas quoi faire) ; le cliché total (le prof de fac joué par Luchini qui tombe amoureux de l’une de ses étudiantes) ; etc, etc.

On peut éventuellement penser à Lelouch dans ses mauvaises passes ; c’est dans tous les cas vain et paresseux et ne mérite pas d’être vu.
Beaucoup de bons films par ailleurs en ce moment ; alors hop, on peut faire l’impasse sur Paris et courir direct au suivant !

Paris
Un film français de Cédric Klapisch
Avec Juliette Binoche, Romain Duris, Fabrice Luchini, Albert Dupontel, François Cluzet, Karin Viard, Gilles Lellouche, Mélanie Laurent, Zinedine Soualem, Julie Ferrier, Maurice Bénichou
Durée 2 h 10

Facebooktwittergoogle_plus

3 réflexions au sujet de « Paris. Cédric Klapisch »

  1. Mag souvent je te trouve trop consensuelle. Et là, je ne partage pas ton avis.Je trouve que Klapich a pris en maturité. Les personnages ont de la consistance, j’adore une Juliette binoche qui joue sans fard, luchnini est extraordinaire …J’ai beaucoup aimé Paris

  2. Mag,après cette critique pas piquée des hannetons, je ne résiste pas à l’envie de te faire ma contre-critique de "Paris" pour ne pas rebuter les éventuels spectateurs :
    Autre point : Superbe. Ce réalisateur fait honneur à l’école du cinéma français. Il filme paris comme personne et derrière cette histoire de destins croisés ou d’histoires parallèles arrive à faire passer avec brio ses messages. Faisons voler en éclat le monde du superficiel et arrêtons nous sur les choses essentielles de la vie qui sont souvent les plus simples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...