Dunkerque l'Européenne : De Gerhard Richter à Markus Sixay, Particules d'histoire

Gunter Forg, Installatie 2Gunter Forg, Installatie 1Après l’Espagne en 2003, avec un programme parrainé par Jorge Semprun, puis l’Angleterre en 2005, pour sa troisième édition, la biennale de culture contemporaine Dunkerque l’Européenne se tourne vers l’Allemagne contemporaine.

Jardins d’artistes, théâtre, danse, musique, expositions, cinéma, rencontres et débats ponctuent cette manifestation qui se déroule du mois de mai à novembre 2007, sous la signature de Jérôme Clément, président d’Arte-France, vice-président d’Arte.

Au LAAC (Lieu d’Art et d’Action Contemporaine) de Dunkerque la création plastique allemande est mise en valeur à travers l’exposition De Gerhard Richter à Markus Sixay… Particules d’histoire.

Ni exposition explicitement thématique, ni panorama complet, elle propose un regard sur la diversité et la vitalité de la scène allemande de 1970 à nos jours en peinture, sculpture, photo, installation.
Cette approche permet au visiteur, au fil de huit espaces judicieusement aménagés, de retrouver des artistes connus, d’en découvrir d’autres, d’établir des correspondances… et d’être souvent surpris.

C’est le cas lorsqu’il voit à ses pieds un carré blanc immaculé d’une étonnante brillance, intitulée Pierre de lait (1978) : une plaque de marbre légèrement concave recouverte de véritable lait ! Influencé par la spiritualité orientale, Wolfgang Laib a conçu son oeuvre comme un rituel d’offrande. Chaque matin, le réceptacle minéral est rempli de deux litres et demi de lait…
Esthétique minimaliste, pureté, cette création, au-delà de son côté anecdotique, détonne et inspire à une contemplation toute méditative.

Audace, surprise toujours, dans l’espace consacré à Gerhard Richter, l’artiste de ces vingt dernières années le plus connu en Allemagne. Ses "tableaux photographiques", reproductions picturales aux contours flous de photographies, ses monochromes gris sont bluffants. A côté, un grand et très beau tableau abstrait, Athen (1985) avec son explosion de couleurs vives dégage une formidable énergie. La puissance créative de l’oeuvre de cet artiste difficile à "dater" et à classer l’impose au premier plan de l’exposition.

Plus loin, on retrouvera un artiste multidisciplinaire dont on a déjà parlé côté peinture (qui est montré jusqu’au 9 septembre à l’hôtel des Arts de Toulon), Günter Förg. Ici sont installées face à face deux grandes photographies qui se répondent (Intallatie, 1986), portraits d’une toute jeune fille à deux âges différents, qui se reflètent l’une dans l’autre : enfance, temps qui passe, souvenirs… un ensemble éloquent et très touchant.
Si on ne peut citer tous les artistes exposés ni la diversité de leurs inspirations, on ne peut faire l’impasse sur la photographie objective allemande, en particulier avec les oeuvres du couple Bernd et Hilla Becher, qui, dès 1959 ont commencé à photographier des bâtiments industriels tels les hauts-fourneaux, les fours à charbons, les châteaux d’eau… Pris de face, ils sont présentés en séries de sujets identiques et créent une typologie d’éléments de l’industrie minière en Allemagne, mais aussi dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis.

Dans cette veine, appelée Ecole de Düsseldorf (du nom de l’académie où Bernd Becher enseigna), d’autres artistes leur ont emboîté le pas, tel Thomas Struth qui photographie les villes avec une objectivité poussée à l’extrême, montrant des immeubles sans leurs habitants mais dont l’architecture révèle les groupes sociaux qui les occupent. Ses photos froides et frontales l’inscrivent dans la mouvance de ceux qu’on pourrait appeler les "photographes-antropologues"…

De Gerhard Richter à Markus Sixay, Particules d’histoire
Dunkerque l’Européenne 3
LAAC de Dunkerque
Jusqu’au 28 octobre 2007
Jardin des sculptures – 59140 Dunkerque
parking rue des Chantiers de France
tél. : 03 28 29 56 00
mél. : art.contemporain@ville-dunkerque.fr
TLJ sauf le lundi
Mar., mer. et ven. : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30
Jeu. de 10 h à 12 h et de 14 h à 20 h 30
Sam. et dim. de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h 30

Image : Günther Förg, Installatie, 1986 © SMAK Gand

Facebooktwittergoogle_plus

Une réflexion au sujet de « Dunkerque l'Européenne : De Gerhard Richter à Markus Sixay, Particules d'histoire »

  1. A propos de l’oeuvre de Gerhard Richter, on trouve de bonnes pages dans "Les mystères du rectangle" (Actes Sud, 2006):la combinaison photo peinture provoque un doute, une ambiguité très productive pour une réflexion sur l’image. L’auteur, Siri Hustvedt n’est pas une "critique professionnelle" mais en s’interrogeant sur ses émotions devant certaines oeuvres (Goya, Chardin, Giorgione et d’autres dans ce livre) elle fait part de découvertes que le lecteur peut récupérer à son tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...