Les Voisines. Théâtre de Nesle

Les voisines au théâtre de NesleLa dernière scène peut être vite oubliée, elle ne gâche pas le bon moment passé en compagnie de ces Voisines. Le théâtre dans le théâtre, ça ne s’écrit pas sur un coin de table ; ça s’inscrit dans un contexte. Or, cette soirée a le contexte léger.

Succession de tableaux mettant en scène des femmes en proie à des difficultés nécessitant sans délai le secours de sa prochaine, la pièce brode avec humour sur l’épineuse question des hommes et de leur virilité : c’est toujours trop ou pas assez.

Il y a celui qui se prend pour un saint, celui qui en honore deux ; celui qui préfère une blonde, celui qui se prend pour un chien…
Pour résoudre ces cas fort problématiques, solidarité féminine oblige, ces dames trouveront bien des arrangements…

Les scènes cocasses voire farfelues tirent leur force du talent comique des comédiennes, en particulier celui de Chantal Delatour, Christine Herivan et Nathalie Geoffroy.
Un regret toutefois : que ces potentialités ne soit pas suffisamment exploitées. L’auteur-metteur en scène a tendance à faire jouer chacune d’entre elles de façon relativement monolithique d’une saynète à une autre.
C’est dommage, car il est bien évident qu’il y a "de la réserve", du talent, quoi !

Les Voisines
Comédie de Franck d’Ascanio
Théâtre de Nesle
8, rue de Nesle – Paris 6ème
Mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 21 h
Jusqu’au 24 novembre 2007
Places : 15 € / 20 €

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...